Cercle Algérianiste de Grenoble, de l'Isère et sa
                  région


Association des Français d'Afrique
                  du Nord





Cercle algérianiste national
Fédération des Cercles algérianistes


Le 30 juillet 2020


Communiqué de presse


Emmanuel Macron

en marche vers la repentance


Le chef de l’État, Emmanuel Macron a confirmé son grand dessein : réconcilier les mémoires françaises et algériennes.

Deux historiens ont été, dans cette perspective, désignés par la France et l’Algérie pour bâtir ce socle mémoriel ; pour l’Algérie, Abdelmadjid Chikki, ancien combattant du FLN aux propos toujours revanchards ; pour la France, Benjamin Stora, historien idéologue militant, dont la proximité avec le pouvoir algérien a été constante. Cet entre-soi mémoriel en dit long sur la conception d’Emmanuel Macron en matière de pluralité des mémoires et des souffrances.

Le chemin semble donc tracé, c’est celui peu courageux de la repentance, qu’a choisi le chef de l’État, lui qui avait tenu, à Alger, avant son élection, des propos indignes assimilant la présence française en Algérie à un « crime contre l’humanité ».

À l’heure même où les mouvements extrémistes racialistes déversent leur haine de la France et de son histoire, Emmanuel Macron a choisi de poursuivre la voie mortifère de la repentance qui ne connaît jamais de limites.

Le Cercle algérianiste rappelle que le chemin de la paix entre la France et l’Algérie exige l’équité des mémoires et que chacun reconnaisse sa part d’ombre.

Comment accepter une nouvelle auto-flagellation de notre pays alors même que l’Algérie n’entend ni reconnaître les pratiques esclavagistes de ceux qui occupaient le pouvoir à Alger avant la France, ni les crimes commis par le FLN contre des dizaines de milliers de Pieds-Noirs et de Harkis, drame politiquement incorrect sur lequel Emmanuel Macron préfère jeter un voile d’ombre ?

Le Cercle algérianiste, principale association de Français d’Algérie, condamne avec vigueur la voie choisie par Emmanuel Macron et s’opposera à toute vision hémiplégique de l’histoire car la guerre d’Algérie, comme la présence française en Algérie, ne peuvent s’écrire en noir et blanc.

Thierry Rolando
Président national du Cercle algérianiste





Prochaine conférence du cercle algérianiste de Grenoble
Le cercle algérianiste de Grenoble vous invite le (date à déterminer en septembre)
dans la salle Belledonne de l'école hôtelière Lesdiguières
122, cours de la libération 38000 Grenoble
à 18h00 à la conférence du Professeur Jean-Pierre DEDET


« L'oeuvre des frères SERGENT - l'Institut Pasteur d'Alger »


Jean-Pierre Dedet, est professeur émérite à la Faculté de Médecine, université de Montpellier.

Nés en Algérie, Edmond et Étienne Sergent firent leurs études de médecine à Alger, puis se spécialisèrent en microbiologie à l’institut Pasteur, à Paris.

Edmond dirigea l’institut Pasteur d’Algérie de 1912 à 1962 et Étienne le service de lutte antipaludique de 1904 à sa mort, en 1948.

La conférence trace un bilan succinct de l’oeuvre impressionnante de ces deux savants dans le domaine de la recherche scientifique et médicale et de la santé publique.

Les principaux thèmes abordés concernent un grand nombre d’agents infectieux responsables de maladies humaines, animales et végétales, ainsi que la lutte antipaludique en Algérie.

La conférence est illustrée des magnifiques dessins des cahiers de missions d’Edmond Sergent.



Monique Alessandra
 

  nouscontacter@cagrenoble.fr

                     

 




 Henry Baconnier nous a quittés     La Victoire oubliée du Corps Expéditionnaire
                      Français     Le Corps Expéditionnaire
                      Français en Italie     Le Service de santé des Armées dans les
                      territoires du sud algérien


 Revue l'Algérianiste     la valise aux trésors du
                      oued-master


 le RACING UNIVERSITAIRE
                      D'ALGER par Maurice Faglin     la réinstallation des
                      pieds-noirs en Gironde par Laure Maurice   

 CRIER LA VERITE par le
                      Professeur Pierre GOINARD     Nos paquebots par Pierre
                      DIMECH    Pharmaciens de l'Armée d'Afrique

 Notre-Dame d'Afrique  Timgad par Maurice CRETOT     Le colonel-aviateur Jean
                      Baradez archéologue en Algérie par André LEBERT

 Yves Boutin, premier soldat
                      de l'Armée d'Afrique par M. R. BOUGEOIS          O Tipasa par félix LAGROT



 Deux expositions la guerre
                  d'Algérie par l'UNC du Dauphiné, et une exigence de
                  vérité et Harkis au camp des invisibles d'Elisa Cornu


 Bilan des expositions Harkis
                    au camp des invisibles et Guerre d'Algérie, une
                    exigence de vérité     Quatre articles du Dauphiné
                    Libéré     Blog de l'Union Nationale des
                    Combattants du Dauphiné


 Exposition Harkis au camp des
                    invisibles Plaquette du Conseil Général des Bouches
                    du Rhône



Dernière mise à jour : 28 février 2020                            nouscontacter@cagrenoble.fr