NOTRE-DAME D'EXIL

Quand Dieu le demanda, Marie, en toute hâte,
Quitta maison, pays et même parenté,
Comme on cherche un abri lorsque le temps se gâte,
Fuyant devant l'orage au ciel noir tourmenté.

Elle a tout sacrifié, oublié sa souffrance,
Pour soustraire aux tueurs son enfant nouveau-né,
Etant soumise à Dieu elle accepta l'errance.
Humblement, sans un mot, tout fut abandonné.

Avec Jésus, Joseph, hors des routes certaines,
Elle endura l'exode et l'Egypte lointaine,
Mais la force de Dieu les a privilégiés.

Notre-Dame d'Afrique, avec vos fils bannie,
Je veux, pour vous louer, joindre à vos litanies
"Notre-Dame d'exil, Reine des réfugiés."

Giens le 6 mai 2001